Dossiers > La photothérapie par LED

 

LA PHOTOTHERAPIE par LED : Stimulation des fonctions cellulaires sans effet secondaire et indolore !

 

 

• LED : Light Emitting Diode

+ Principe :

radiateur électriques

La LED ou Light Emitting Diode est une source de lumière.

La lumière très pure émise par une source lumineuse spéciale dans une seule longueur d'onde est capable d'influencer le fonctionnement de nos cellules.

Elle produit une lumière douce et non agressive.

" Nous pouvons parler aux cellules avec la lumière ! "

-

"Nos cellules captent la lumière qu'elles transforment en énergie."

 

• LED : Effets scientifiquement prouvés

+ Inventé par la NASA :

Initialement, les traitements thérapeutiques par photothérapie laser et LED ont été développés par la NASA dans le but d'accélérer les temps de guérison des plaies pour les astronautes en apesanteur.

 

+ Photothérapie = stimulation cellulaire et tissulaire complexe :

Les phénomènes et les processus impliqués dans la stimulation cellulaire par photothérapie LED sont complexes, mais désormais bien connus. En résumé : nos cellules savent absorber la lumière et la convertir en énergie de régénération.

>>> Voir le dossier complet sur la biostimulation laser. Attention, ce dossier s'applique aussi bien à la biostimulation par Laser que par LED. On parle aussi parfois de photomodulation.

 

+ Plus de 3000 études :

Les études scientifiques publiées dans la littérature médicale sont tous les jours plus nombreuses pour démontrer les effets bénéfiques de la photothérapie thérapeutiques. Les grandes revues médicales mettent désormais en avant les effets antalgiques, anti-inflammatoires et immuno stimulants de la photothérapie.

Rien qu'en France, les études sur l'éfficacité de la lumière sont nombreuses par l'INSERM NICE, Pôle GBM Université de TOULOUSE, CNRS TOULOUSE, ...

La photothérapie par LED est utilisée par les professionnels médicaux ou paramédicaux des spécialités conventionnelles tels que les Médecins du sport, les Chirurgiens-dentistes, les Stomatologues, les Kinésithérapeutes, Ostéopathes, Naturopathes, Homéopathes, Acupuncteurs, ...

 

• La LED pour traiter quels symptômes ?

Cible Pathologie Commentaire

Traitement de la douleur

- Sensibilité dentaire,

- Douleurs articulaires (dos, cou, épaules, genoux, ...),

- Rhumatismes,

- Tendinopathies (tendon achile, rotule, biceps, Fasciite plantaire ...)

- Blessures et traumatismes du sport (entorses, séquelles ligamentaires, séquelles des fractures et luxations, ...),

- Lésions musculaires,

- Les douleurs résultant de blessures par coup de fouet cervical (coup du lapin),

- La fybromyalgie,

- Sciatiques, torticolis, lumbago

- Douleurs viscérales,

- Décontracturant musculaire

Production d'endorphines et de la sérotonine qui entraîne un effet antalgique et relaxant.

 

Diminution de l'inflammation

 

- Syndrome de l'épaule gelée (capsulite rétractile) ou problèmes de la coiffe de l'épaule,

- Oedèmes post-traumatiques,

- Manifestations inflammatoires des arthroses, ...

- Bursites (inflammation d'une bourse séreuse),

- Epicondylite (inflammation de certains tendons du coude),

- Ténosynovite (tendinite caractérisée par une inflammation d'un tendon et de sa gaine synoviale),

L'inflammation et l'ischémie sont atténués efficacement par la biostimulation qui fait refonctionner les cellules endommagées. Diminution des oedèmes.

Cicatrisation et régénération tissulaire

- Lésions tissulaires,

- Cicatrices,

- Brûlures

La biostimulation stimule la formation de fibroblastes et la production du collagène.

Traitement des maladies de peau

- L'herpes, le zona, l'inflammation nerveuse, les ulcers chroniques, les escarres, les verrues, les autres lésions cutanées, - - Perte de cheveux (causes hormonales),

- Verrues sur les mains,

- Psoriasis,

- Tâches d'âge ou de pigmentation,

- Hémangiome bénin,

- Alopecia areata (perte de cheveux),

- Vergetures,

La biostimulation stimule la formation de nouvelles cellules.

Traitement esthétique

- Petites cicatrices,

- Rides,

- Réjuvénation cutanée (anti-âge),

- Lutte contre la cellulite

La biostimulation stimule la production du collagène.

Consolidation osseuse

 

- Pseudarthroses,

- Apophysites de croissance,

- Décalcification,

- Retards de consolidation osseuse

Favorise la consolidation et la restructuration/régénération osseuse

Ces effets thérapeutiques par l'émission de lumière sont le résultats de processus physiologiques parfaitement connus et validés scientifiquement.

De plus en plus de sportifs de haut niveau choisissent un traitement par photothérapie à LED. Celui-ci leur apporte une solution efficace et rapide, sans effet secondaire et indolore. Elle contribue également à limiter les risques de complications et à favoriser le rétablissement du patient.

 

• LED : importance du dosage

La "dose" est la quantité d'énergie administrée à une suface (J/cm2). Autrement dit, c'est la puissance X par le temps d'exposition.

 

+ Trop petites doses :

Il est prouvé scientifiquement que si les doses (comprenez une énergie trop faible transférée à une zone à traiter) sont trop faibles, la lumière n'a pas d'influence.

 

+ Doses trop importantes :

Au contraire, des doses importantes localisées peuvent devenir dangereuses mais surtout contre-productives. L'effet inverse obtenu est bien connu, notamment dans le cas de la photothérapie laser. Selon la loi dite de Arndt-Schulz de faibles doses (pas trop faibles) stimulent, des doses modérées inhibent.

 

+ Le bon dosage :

Le bon dosage entraîne un effet de stimulation sans contre effet.

D'où l'importance de choisir un appareil approprié et de posséder les informations ou compétences requises pour une utilisation efficace.

Les informations requises sont principalement :

- les paramètres physiques de l'appareil (longueur d'onde, puissance, densité de puissance, etc.),

- les paramètres d'application (à distance de la peau, en contact avec la peau, en appliquant une pression sur la peau),

- le type de tissu, l'état du tissu, et biensur ... la pathologie ciblée.

Le praticien peut alors décider de la dose appropriée (dont l'unité n'est pas toujours la même J/Cm2).

radiateur électriques

Certains appareils peuvent posséder des programmes intégrés. Attention, les paramètres prédéfinis doivent l'être avec suffisamment de précision. Pour un genou ou une main les paramètres de traitement ne doivent pas être les mêmes (la pénétration n'est pas la même). Il est parfois plus simple d'avoir une unité que ne bloque pas le réglage et vous permet via un manuel utilisateur de travailler plus "librement".

Le bon dosage dépend également de la "cible" thérapeutique.

Par exemple, il est prouvé que de petites doses pendant plus longtemps sont plus efficaces pour lutter contre l'inflammation que de hautes doses pendant un temps plus court !

A l'inverse, pour soulager la douleur ponctuellement, de hautes doses sont plus efficaces.

En résumé, le bon dosage dépend :

- de l'appareil lui-même (longueur d'onde, puissance, densité de puissance,...)

- de la cible thérapeutique (inflammation, antalgique, ....)

- de la zone du corps (la pénétration n'est pas toujours la même)

- du mode d'application sur la peau (à distance, en contact, en contact avec pression)

• LED :comment se déroule un traitement ?

+ L'appareil à Led thérapeutique

C'est un appareil disposant d'une partie émettrice (la forme varie beaucoup d'un appareil à l'autre) et d'une partie pilotage (parfois avec des programmes préétablis). Parfois les 2 éléments sont combinés dans un équipement portable. Il est composé d'un émetteur photonique mono ou polychromatique (plusieurs longueurs d'onde).

radiateur électriques

 

+ La séance

La séance se déroule dans une ambiance lumineuse neutre afin de limiter les perturbations de la lumière ambiante.

Le thérapeute qui administre le traitement tient la sonde fermement à quelques centimètres de son extrémité, en suivant une procédure bien codifiée. Selon les modèles d'émetteurs photoniques (et leur puissance), ainsi que la cible thérapeutique, les séances varient de 1 à 5 minutes.

Selon la cible thérapeutique la sonde est :

- à distance de la peau (2 cm environ pour les cicatrices et lésions équivalentes)

- en contact avec la peau (pour les pénétrations de 1 à 2 cm)

- en contact avec une pression plus ou moins importante pour les pénétrations plus importantes (jusqu'à 4-5 cm).

La protection oculaire est obligatoire et reste une préoccupation de tous les instants pendant les séances.

Il n'est pas souhaitable de complémenter un traitement LED avec d'autres types de traitement comme les ultrasons, la cryothérapie, la laserthérapie, etc. L'effet peut être contre-productif.

 

+ Les paramètres

Les effets thérapeutiques des émissions lumineuses sur des tissus vivants sont la conséquence de plusieurs paramètres dont :

- la ou les longueurs d'ondes utilisées en fonction de la pathologie,

- l'intensité (power density - en fonction de la puissance de l'émetteur LED),

- de la fréquence du rayonnement.

 

• LED : sous combien de temps perçoit-on les effets ?

+ Des durées rapides mais très variables

En général on perçoit les premiers effets après 5-7 séances.

Mais certaines personnes réagissent plus rapidement ou plus lentement. Cela dépend du métabolisme de chacun.

 

 

• En savoir plus

>> Photothérapie LED : ANTI-DOULEUR ...

>> Photothérapie LED : ANTI-INFLAMMATOIRE ...

>> Photothérapie LED : ESTHETIQUE ...

>> Photothérapie LED : MALADIES DE PEAU ...

 

VOUS AIMEZ NOS ARTICLES ?

• Partagez-les :

Vous avez un projet ? Vous souhaitez des conseils ?

CONTACTEZ-NOUS

 

 

TOP